Parlons visibilité – Le logo

Parlons visibilité – Le logo

Par définition, un logo est :

  • Une représentation graphique d’une marque ou d’une entreprise qui est utilisée sur les différents supports de communication, imprimé ou web.
  • Le renforcement de l’image de l’entreprise. Il peut favoriser la reconnaissance de la marque comme dans le cas par exemple des agences immobilières.
  • Le logo doit donc posséder, entre autres, des qualités d’évocation de l’activité et des valeurs de l’entreprise, mais également des qualités de lisibilité. Le choix des couleurs, des fontes et images utilisées deviennent dès lors d’une importance capitale.
  • Pour éviter un effet de discordance, le logo doit évoluer en même temps que l’entreprise et ses ambitions, vous n’avez qu’à penser à Bell ou Pepsi qui ont su évoluer aux fils des ans.

Comme le logo représente votre entreprise, il est important de bien réfléchir avant de le mettre en avant.

Sachez éviter les pièges !

Il peut être tentant de laisser faire son logo par un ami, un parent pour leur faire plaisir ou encore le faire soi-même plutôt que de faire affaire avec un professionnel. Évidemment, vous économisez des sommes faramineuses ! Mais en êtes-vous bien sûr ???

Un logo fait par un non-professionnel sera probablement fait sur papier avec des crayons, donc, vous devrez le numériser. Arrivent alors les fameux pixels. Vous savez les petits carrés dans les images qui nous empêchent de bien voir une fois l’image agrandie à « x » %. Attention, certains professionnels travailleront tout de même votre logo à partir d’un logiciel de photo, le problème restera sensiblement le même. Pensez qu’aujourd’hui vous avez besoin d’un logo pour votre carte professionnelle, mais demain ? Vous aurez besoin de votre logo pour une enseigne ou pour mettre un lettrage sur votre véhicule ! Mieux vaut bien faire les choses en partant, car si vous économisez au tout début, il pourrait vous en coûter très cher plus tard (comme devoir faire refaire votre logo de manière vectorielle pour des fins de découpe de vinyle par exemple).

Pour votre logo, il est important de travailler avec quelqu’un qui saura vous comprendre et saisir l’essence même de votre entreprise. Qu’il soit graphiste, infographiste ou illustrateur, le professionnel avec qui vous travaillerez doit vous convenir et répondre à vos demandes, mais aussi doit pouvoir vous orienter dans un monde qui vous est souvent inconnu. Il vous faudra l’écouter, mais surtout partager avec lui vos goûts et aussi vos inquiétudes.

C’est ce qu’on appelle un travail d’équipe !

Parlons visibilité – Le pignon sur rue

Parlons visibilité – Le pignon sur rue

Parlons visibilité. Pignon sur rue.

Bien sûr, il y a plusieurs choses à vérifier lorsque l’on part une nouvelle entreprise.

Votre marque, logo, cartes professionnelles, publicité et enseigne…

Mais lorsque l’on doit avoir pignon sur rue que devons-nous regarder ? Et quoi devons-nous prendre en considération ?

Imaginons M. Le Quincaillier.

Que doit-il regarder pour son local ?

En quincaillerie, nous pouvons facilement penser que de grosses boîtes seront achetées. Un deuxième étage sans ascenseur n’est sûrement pas la meilleure idée. Donc un rez-de-chaussée serait l’idéal pour ne pas dire obligatoire !

Toujours avec l’idée de grosses boîtes, un stationnement est aussi recommandé.

Gardez à l’esprit qu’il faut facilité la vie à votre clientèle et la meilleure façon d’y arriver est de se mettre à sa place comme acheteur de vos produits.

OK, imaginons Mme La Coiffeuse.

Un salon de coiffure dans un parc industriel ne serait pas la meilleure chose à faire, mais dans le cœur d’une ville ou d’un petit village serait parfait.

Un centre commercial également serait grandement à envisager.

Avez-vous pensé au permis ?

Dans plusieurs villes et villages, vous devez avoir l’approbation de votre municipalité afin d’exercer votre profession ou d’implanter votre commerce.

Planifier sa recherche de local est primordial. Une fois que celui-ci sera trouvé et que vous aurez signé le bail, voici quelques conseils :

Avant de demander à un graphiste de vous faire quoi que ce soit comme affichage extérieur et intérieur, il vous faudra vérifier avec la ville la réglementation sur l’affichage extérieur et intérieur de votre commerce en fonction de son emplacement. Oui, car la réglementation diffère d’une ville à l’autre et d’un secteur à l’autre d’une même ville.

Vérifier avec votre propriétaire ce qu’il vous accorde comme droit sur les ajouts d’enseigne ou autre sur la bâtisse. Car ce n’est pas parce que la ville octroie une permission d’affichage que le proprio est d’accord et vice et versa.

Je vous dis cela en expérience de cause. Mon client voulait une grande enseigne sur le bord de la route, mais la réglementation lui accordait seulement un pied carré pour son enseigne posé sur la façade de sa maison. De même, ma cliente voulait un gros lettrage dans ses vitres en plus de son enseigne, elle n’avait pas le droit à plus de 25 % de la grandeur de sa vitre.

En vous informant auprès des autorités avant de faire affaire avec un graphiste, vous vous évitez des frais astronomiques de graphisme et/ou d’impression si jamais vous ne faites aucune vérification d’usage avant de faire tout cela.

Vous avez besoin d’aide ? Je suis là pour vous aider. Appelez-moi !!

Sylvie

Tranche de vie!

Tranche de vie!

Bonjour à tous

Me voilà enfin à vous parler un peu de moi, et de ma compagnie avant d’en arriver à vous parler de vous.

J’ai suivi mon cours en infographie appliqué au prépresse en 1999, j’ai travaillé un peu dans le domaine, c’est-à-dire dans une compagnie de design de papier d’emballage et d’article de fête. J’ai ensuite travaillé pendant plus de 11 ans chez un imprimeur d’enseignes. J’ai rencontré plusieurs courtiers immobiliers à cette époque. À la fin de mes 11 ans, j’ai travaillé aussi comme pigiste pour une agence, dont la clientèle principale était des courtiers immobiliers. Ce qui m’a permis par la suite de rentrer en contact et travailler avec eux. Comme je n’arrive pas encore à être satisfaite de mes acquis trois ans après avoir fait ma formation comme infographe, j’ai suivi un cours de graphiste. La perte d’un être cher et un déménagement à l’extérieur de Montréal a mis fin à mon cours au milieu de celui-ci. C’est en 2011 que je me suis lancé à mon compte, fini la pige avec un travail à plein temps. Comme j’aime le web et faire des sites web, il était tout naturel que je suive des formations en ce domaine. Rafraîchissement de Dreamweaver et ensuite suivre une formation sur WordPress.

2012 m’a amené suivre la formation de « lancement d’une entreprise ». Oui, je sais ça fait beaucoup de formations. Pourquoi tout ça, me direz-vous ? Dans le but de m’aider moi-même bien sûr et d’apprendre plein de nouvelles choses, mais aussi de pouvoir aider mes clients.

Je suis encore à ce jour beaucoup de formations toujours dans le but d’être meilleur pour moi, pour vous.

Cette année, en 2017 je me lance ! Blogue afin de partager mes connaissances oui, mais aussi ce que j’apprends au jour le jour. J’avais le goût de vous partager, ce que m’ont appris les nombreuses années avec mes clients. J’espère vous aider dans la compréhension du graphisme, du web et du marketing.

J’ai vu cette semaine sur Facebook, quelqu’un qui se demandait quelle était la différence entre un graphiste, un infographiste et un illustrateur. Quelques farces ont été dites bien sûr. Petite guerre d’influence dans ces domaines.

Voilà ce que j’en ai à dire

  • Le Graphiste est un créateur d’image. Spécialiste des arts graphiques chargés de la conception de projets d’expression visuelle. Il peut travailler avec un ordinateur, mais ce n’est pas sa force première.
  • L’Infographiste est un technicien en graphisme spécialisé à l’ordinateur. Spécialiste d’infographie, un procédé de représentation graphique et de traitement de l’image, assisté par ordinateur.
  • L’Illustrateur est un artiste qui produit des illustrations pour une publication. Ils ont souvent une base en graphisme ou sont des artistes peintres.

Tous ces métiers peuvent vous aider dans votre recherche d’identité visuelle. Mais rappelez-vous que l’être humain est ce qu’il est avec ses forces et ses faiblesses. Donc s’il n’est pas un peu artiste à la base… À vous de choisir la personne avec qui vous voulez travailler !